VERSION ORIGINALE SOUS-TITRÉE—
Je suis né en 1988, enfant blond, sensible et plutôt très joyeux.

Cinq frères et soeurs. Une famille tenant dans une Toyota Previa, la dernière 8 places du marché avec, dans l’autoradio, “le lundi au soleil” de Claude François.

8 ans, première expérience américaine. Ma grand-mère m’inscrit avec ma soeur dans une école en Caroline du Nord. Pour trois mois. Je découvre un ailleurs qui restera un phare, un rêve. Je relativise mes origines et dit : “Ici en France c’est comme ça. Mais là-bas, c’est différent !”

Dans l’autoradio : ‘le lundi au soleil’
de Claude François
 

Années de jeunesse où les épreuves de la vie font surface. Nombreuses et bien tôt pour un enfant. La joie se fait moins franche, mais ma sensibilité se développe. Au point de prendre conscience d’intuitions, et d’une empathie singulière. Une porosité entre ce monde et celui moins visible, qui restera mon jardin secret.